· 

Le billet du curé du 5 septembre 2021

 

Avec Marie et Joseph, marcher sur le chemin de la sainteté

 

Nombre de nos pardons sont liés à la fête de la nativité de la Vierge Marie qui est fêtée le 8 septembre. Nous célébrons cet événement lors du Pardon de ND de Penhors ... et en tant d’autres lieux, comme bien sûr, chez nos frères du Léon à ND du Folgoët. En son année Jubilaire, donnée par le Pape François, nous associons St Joseph, époux de Marie et gardien de la Sainte Famille. Nous venons en pèlerinage auprès d’eux ; demander des grâces pour nous-mêmes, ceux qui nous sont proches ou plus lointains pour notre Église et pour le monde entier. Nous venons demander leur intercession et de nous mettre à leur école. « Voici la servante du Seigneur ; que tout m’advienne selon ta parole. » (Lc 1,38). « Joseph, fils de David, ne crains pas de prendre chez toi Marie, ton épouse, puisque l’enfant qui est engendré en elle vient de l’Esprit Saint. » (Mt 1, 20) Nous venons, avec eux, méditer tous les événements de la vie du Seigneur (cf. Lc 2, 51) et leur demander toutes grâces. Ainsi la prière conclusive de la lettre apostolique Patris Corde du pape François qui s’adresse à St Joseph : « Il ne reste qu’à implorer de saint Joseph la grâce des grâces : notre conversion. Nous lui adressons notre prière : Salut, gardien du Rédempteur, époux de la Vierge Marie. À toi Dieu a confié son Fils ; en toi Marie a remis sa confiance ; avec toi le Christ est devenu homme. O bienheureux Joseph, montre-toi aussi un père pour nous, et conduis-nous sur le chemin de la vie. Obtiens-nous grâce, miséricorde et courage, et défends-nous de tout mal. Amen. » « Par cette fête, Seigneur, tu refais les forces de ton Église ; donne-lui d’exulter de joie, heureuse la nativité de la Vierge Marie qui fit lever sur le monde l’espérance et l’aurore du salut. » (cf. prière de la messe de la Nativité).

 

Bon pardon de Penhors. Heureuse fête à notre paroisse et bonne reprise à tous.

 

Très bon dimanche.

 

Jean-Baptiste, curé.

 

 

 

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0