· 

Le billet du curé du 11 juillet 2021

 

En méditant la 2ème lecture de ce dimanche, nous sommes plongés dans le mystère de Dieu qui nous a choisis dès avant la fondation du monde. Cette découverte est vertigineuse et est source d’action de grâce avec St Paul. Et nous sommes appelés à collaborer à ce projet éternel de Dieu dans le temps qui est le nôtre. Dieu a voulu avoir besoin de nous pour être comme son Fils et avec lui. Dans les « cadeaux » qui sont faits à celui qui découvre une paroisse, il y a cette prière qui est récitée, fidèlement, à la fin de chaque eucharistie, depuis tant d’années à Notre-Dame de Confort. La voici : « Sainte Vierge Marie, apprenez-moi, à votre exemple, à écouter la parole de Dieu et à la mettre en pratique. Apprenez-moi à trouver consolation et réconfort dans la méditation des Écritures. Rendez-moi capable, en déliant ma langue, d’annoncer Jésus-Christ, votre Fils et notre Sauveur. Amen. » Au cœur de cet été où nous sortons pour nous rendre dans les nombreuses chapelles, bien souvent dédiées à Notre-Dame, oui, nous venons lui demander d’être à son école pour être à l’école de son fils Jésus. Elles sont rares ces prières si courtes. Pourtant, tout y est. Écouter la Parole et la mettre en pratique. Trouver consolation et réconfort dans la méditation de l’Écriture. Faire connaître autour de soi Celui dont on a médité la Parole.

 

« Voyez quel grand amour nous a donné le Père pour que nous soyons appelés enfants de Dieu – et nous le sommes » (1 Jn 3,1). En ce week-end où nous nous rendons à Notre-Dame de Confort, à Notre-Dame du Bon Voyage, à Notre-Dame de Penhors pour Sainte Anne, que nous nous mettions dans les pas de Marie. Nous trouverons, mystérieusement, le Réconfort de son Fils qui nous l’a donnée pour mère sur la Croix.

 

Bon dimanche. Bel été.

 

Jean-Baptiste. Curé.

 

 

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0