· 

Billet du curé du 8 novembre 2020

 

 

« Sois bien sage ! » ou « Tâche d’être sage ».

 

Combien de fois n’avons-nous pas entendu nos parents (et nous-mêmes) prononcer cet avertissement à un enfant ou un jeune. Parfois, sinon souvent, cela voulait dire : « tiens-toi bien ! » voire même : « ne bouge plus ! » Désirer que quelqu’un soit sage, n’est-ce pas demander plutôt qu’une personne se conduise de manière juste et, si l’on est chrétien, ajustée à la volonté de Dieu. Qu’une personne ait une « bonne vie ».

 

Quelle est délicieuse aux oreilles cette première lecture ! « La Sagesse est resplendissante, elle ne se flétrit pas. […] Elle va et vient à la recherche de ceux qui sont dignes d’elle ; au détour des sentiers, elle leur apparaît avec un visage souriant ; dans chacune de leurs pensées, elle vient à leur rencontre. » On comprend que les premiers chrétiens aient aimé voir en Jésus le sage par excellence et ont aimé relire ces livres de sagesse en y contemplant le visage de Jésus. Il nous invite – par sa propre vie et ses enseignements – à nous comporter de façon sage et ajustée à la volonté de Dieu son Père. La parabole des vierges sages et des vierges folles est une invitation à faire le plein d’huile. Mais où trouver cette huile pour nous ajuster à cette volonté de Dieu ? D’abord dans une vigilance de tous les instants. Plus facile à dire qu’à faire ! C’est vraiment une grâce à demander au Seigneur. Si nous voulons que notre vie porte du fruit, nous avons besoin d’être reliés au Christ. L’huile qui ne doit jamais manquer c’est la prière, la Parole de Dieu, les sacrements. Si nous n’avons pas cette huile, notre lampe s’éteint, notre vie ne porte pas de fruit. Mais quand nous découvrons que la sagesse ce sont les actes et les paroles de Jésus alors nous exultons et disons : « En Jésus, j’ai trouvé le trésor pour conduire ma vie humaine de disciple » ! (Cf. Mt 13,44) C’est fondamentalement ce que l’on appelle la vie spirituelle. Alors la question n’est plus de ne plus bouger : c’est, comme aime à me le redire mon parrain, « tâche d’être sage. » Il n’y a pas à chercher d’autres philosophies fussent-elles à la mode. Nous avons tout dans notre Tradition chrétienne pour nous conduire en « hommes justes et religieux » comme le dit St Paul (cf. 1 Tm 2, 1-2). Et alors il y a et aura des folies humaines qui sont de vrais actes de sagesse chrétienne. Une des prières du Missel le dit remarquablement : « Aux appels de ton peuple en prière, réponds, Seigneur, en ta bonté : donne à chacun la claire vision de ce qu’il doit faire et la force de l’accomplir. Par Jésus Christ »

 

Tâchez, tâchons d’être sages… non pas comme des images mais à l’image de Dieu.

 

Très bon dimanche.

 

Jean-Baptiste GLESS, curé

Écrire commentaire

Commentaires: 0