· 

Marches de Carême, Mars 2020

 

Les marches de Carême

 

Le Carême, durant 40 jours, tourne les chrétiens vers l’événement central du christianisme : Pâques. Ce temps permet, durant 5 semaines, de retourner à la source de la vocation de disciples du Christ, au sens du baptême dans lequel ils ont été plongés. Des efforts de carême sont réalisés personnellement, mais dans une dynamique ecclésiale, portés par la liturgie et la prière de l’Eglise.

 

Parmi les exercices de Carême, les responsables des « sanctuaires » proposent les marches de Carême sur chacun des 5 dimanches (cf. affiche avec toutes les indications pratiques). C’est une belle occasion de vivre le carême par les pieds, les jambes, sur quelques kilomètres (environ 5, selon les lieux plusieurs parcours), tout en méditant sur un aspect particulier de la vie chrétienne.

 

Cette année le thème « disciple-missionnaire » tant relayé par le Pape François, a été retenu. Cette visée pour le baptisé est au cœur de l’exhortation « la joie de l’Evangile ». Un « disciple-missionnaire »  est un chrétien qui se met à l’écoute de l’œuvre de Dieu dans le monde, qui regarde l’action de Dieu qui le précède. Puis, après avoir écouté et regardé comment Dieu agit, il se met lui-même à agir. Ce mois de Janvier 2020, le pape précise encore sa pensée sur le sujet dans le livre « Sans Jésus, nous ne pouvons rien faire ». En 10 punchlines, il développe les axes pour le disciple-missionnaire.

 

A l’une ou l’autre des marches des membres des communautés nouvelles*  dans notre diocèse, Palavra Viva, Joséphinas, Pères de la Sallette, communautés à vocation missionnaire, participeront à l’animation sur ce thème.

 

Le schéma est le même pour chaque dimanche : rendez-vous dans une église ou chapelle pour l’envoi (prière, chant, thème, envoi), une marche d’une heure et demi environ, dont une halte sur le thème, à l’arrivée une boisson chaude, la messe du dimanche dans le sanctuaire**  ; enfin un temps convivial autour du pique-nique sorti du sac.

 

Des habitués font toutes les marches. Des personnes participent à l’une ou l’autre. Selon les paroisses la pastorale des jeunes est associée, ou les enfants et familles concernées par la catéchèse. Une belle expérience reconduite cette année.

 

 

p. Yves LAURENT
Délégué diocésain aux sanctuaires

 

* A cette heure, on sait que Palavra Viva participera à Rumengol, et à Ste Anne la Palud.
** Ces sanctuaires ne sont pas tous chauffés. On prévoie en conséquence le pull et des chaussettes de rechange.

Écrire commentaire

Commentaires: 0